Pisciculture l'Aqua-ferme d'Etang
 

Assurez-vous des revenus récurrents tout en gardant la jouissance de votre étang !

 

                La gestion piscicole d’un étang est en tout point un bénéfice pour l’écosystème qu’elle vise à optimiser en stimulant le cycle biologique et en favorisant l’assimilation et la digestion de la matière organique.

Les nutriments constituant la vase sont de plus diminués et minéralisés lors des entretiens et de l’assec, ce qui limitera et retardera des opérations onéreuses de curage.

La production de poissons d’étang peut procurer de plus un revenu net aux propriétaires, par une gestion peu contraignante mais régulière du milieu.

La meilleure rentabilité est en outre atteinte par une pêche annuelle ou bisannuelle de l’étang.

La marge qui peut être dégagée va varier en fonction de nombreux facteurs, notamment suivant les caractéristiques de l'étang (profondeur, facteurs physico-chimiques…), mais aussi en fonction des espèces présentes, de leur taille, et enfin du mode de gestion opéré (suivi et interventions sur le milieu, apport de compléments …).

L’usage qui en est fait va de plus influencer les pratiques de gestion envisageables ainsi que la productivité de votre étang.

Pour donner un aperçu des coûts de production dans le cadre d’une gestion financière d’étang, on peut voir ci-dessous un exemple de production assez courante et sure.

Cas d’un étang (d’1Ha) géré en polyculture GARDONS/CARPES (avec fertilisation du milieu):

Charges

 

Produits

Ré-empoissonnement 

 

 

15

kg géniteurs gardon

90 €

 

300

kg gardon

600 €

30

kg carpe 1 été

150 €

 

300

kg carpe

300 €

Amendement, fertilisation

200 €

 

 

Entretiens divers 

100 €

 

 

 

 

 

 

 

 

540 €

 

 

 

900 €

 

Ce type de production peut générer un gain direct d’environ 360 euros et ce après intégration des différentes charges d’entretien de l’étang.

Ces valeurs sont toutefois données de façon indicatives du fait de la diversité des paramètres qui rentrent en compte dans l’écosystème…

Les gains peuvent être potentiellement plus importants en produisant des espèces à plus grande valeur ajoutée ou bien dans certains cas en distribuant un aliment complémentaire adapté...Il faut par contre garder à l’esprit que la réussite sera aussi plus aléatoire avec des espèces de poisson dont la production s’avère plus complexe.

Dans le cas où la catégorie de poissons souhaités pour le ré-empoissonnement est présente lors de la pêche, les charges liées en sont aussi diminuées…

La multiplicité des usages n’est pas une contrainte puisque l’essentiel des perturbations du milieu liées à l’activité piscicole se produit lors de la pêche puis de l’assec possible, durant quelques semaines à quelques mois en hiver.

L’activité cynégétique est par exemple tout à fait conciliable, autant qu’un usage ludique familial de pêche à la ligne ou de nautisme...

 

 

Les Impôts fonciers et Assurance ne sont pas comptabilisés dans les charges car ils ne sont pas spécifiques à la gestion de l'étang mais à sa possession.